Aller au contenu

Travaux : quand la Région flamande fait cavalier seul…

Réaménagement au carrefour de la chaussée de Louvain et du boulevard de la Woluwe : la Région flamande fait des travaux sans accord de la Région ni des communes bruxelloises

La Région flamande entreprend des travaux importants, chaussée de Louvain, et notamment du carrefour avec le boulevard de la Woluwe, sans qu’aucune concertation préalable n’ait eu lieu avec les autorités régionales bruxelloises où les communes bruxelloises (dont Woluwe-Saint-Lambert) qui vont être impactées par ce chantier.

La communauté métropolitaine est un leurre…

La loi du 19 juillet 2012 portant création d’une communauté métropolitaine à Bruxelles a été ignorée.
Pourtant, les travaux préparatoires de cette loi précisent que cette communauté sera le lieu de concertation entre les régions, les communes et le fédéral, notamment dans les domaines de la mobilité et des travaux publics.

Cette concertation préalable est même obligatoire lorsque les accès et sorties du ring autoroutier de Bruxelles doivent être fermés ou rendus inutilisables. Ce qui sera clairement le cas lors des travaux prévus chaussée de Louvain.

Or, aucune concertation préalable n’a été mise en œuvre par la Région flamande. Celle-ci s’est contentée de venir présenter, fin octobre, son projet à la Commission régionale bruxelloise chargée des chantiers qui, mise devant le fait accompli, n’a eu l’occasion d’exprimer un avis.

La commune de Woluwe-Saint-Lambert, pourtant voisine du chantier, n’a pas été consultée.

Pour Woluwe-Saint-Lambert, l’impact sera important

Pendant toute la première phase de ce chantier, qui a débuté mi-novembre, le boulevard de la Woluwe, à hauteur de la chaussée de Louvain est, alternativement, fermé à la circulation entraînant, suite aux déviations prévues par la Région flamande, un report des véhicules sur les avenues de Communautés et Marcel Thiry, déjà durement touchées par la fermeture du viaduc Reyers.

La gestion de la mise en œuvre de ce chantier par la Région flamande démontre clairement le peu de considération apportée aux Bruxellois et, singulièrement, aux riverains de Woluwe-Saint-Lambert, qui auront à pâtir de cette situation. Cela est confirmé par le fait que la lettre d’information de la Région flamande mentionne uniquement une concertation avec les services de la police locale de Zaventem et de Crainhem.

Aucune mention n’est faite de la zone de police Montgomery !

Pour les phases ultérieures de ce chantier, le Collège de Woluwe-Saint-Lambert en appelle à la concertation entre les régions et les communes qui subiront les conséquences de ces travaux de grande envergure.

Pour rappel

L’Agence flamande des Chantiers et de la Circulation a décidé de mettre en œuvre un important chantier de réaménagement de la chaussée de Louvain et, notamment, au carrefour formé avec le boulevard de la Woluwe.
Ce chantier se déroulera au printemps 2015, mais sera précédé d’une période au cours de laquelle les sociétés d’intérêt public renouvelleront ou remplaceront leurs infrastructures.

L’une des phases préparatoires du chantier se déroule du 17 novembre au 12 décembre 2014. Pendant ces travaux, le boulevard de la Woluwe, à hauteur de la chaussée de Louvain, sera fermé à la circulation. Chaque sens de circulation sera concerné pendant 2 semaines de manière alternée.

Des déviations seront mises en place par la Région flamande, via le Ring et la fin de l’autoroute E40, entraînant un report de la circulation sur les avenues des Communautés et Marcel Thiry.

Ces déviations vont entraîner d’importants embarras de circulation dans ceux deux artères déjà particulièrement touchées par la fermeture du viaduc Reyers.

Partager cet article