Aller au contenu

Votre sécurité, notre priorité

La sécurité à Woluwe-Saint-Lambert

Sécurité routière, protection des habitations, lutte contre la délinquance et les incivilités, les autorités communales de Woluwe-Saint-Lambert sont particulièrement attentives à la sécurité en quelque matière que ce soit.

Une politique proactive, axée sur la prévention et l’information

De nombreuses mesures ont été adoptées ces dernières années afin d’assurer la sécurité et ainsi préserver la qualité de vie dans notre commune. Des actions qui font interagir de nombreux services, car assurer le sentiment de sécurité passe aussi par une attention à la propreté et à la lutte contre les graffitis. Par l’analyse approfondie de la mobilité pour mettre en place des aménagements qui garantissent la protection des usagers faibles et le respect du code de la route. Par l’entretien régulier des voiries pour assurer le bon état des routes. Par une collaboration avec les écoles, afin d’apprendre les règles de prudence aux plus jeunes et de sensibiliser les parents à la vigilance aux abords des écoles. Par une écoute et un dialogue avec la jeunesse, afin d’assurer un climat serein en leur offrant des activités et des infrastructures adaptées à leurs besoins.
On peut aussi se féliciter de l’excellente collaboration qui existe entre le service communal de la prévention et les services de police de la zone Montgomery.
Les gardiens de la paix du service communal de prévention, par leur présence régulière dans les rues, sont les premiers témoins de la vie sur notre territoire. Ils sont, à ce titre, à même de signaler aux services de police les situations qui méritent attention.

Présence policière renforcée

La création de la brigade cycliste a permis une présence policière accrue dans les zones inaccessibles aux autres moyens de transport (parcs, jardins publics, piétonniers,…). Les policiers cyclistes contribuent à renforcer la sécurité par leur présence, leur visibilité et leur mobilité, ainsi qu’à dissuader les auteurs de petites délinquances et d’incivilités. Ils sensibilisent les automobilistes au respect des pistes cyclables, des passages pour piétons et de la sécurité des enfants aux abords des écoles.

Le site universitaire de Louvain-en-Woluwe a fait également l’objet d’un renforcement de la présence policière grâce à l’organisation de patrouilles supplémentaires des brigades canine et cycliste et à la création d’une permanence policière hebdomadaire.
L’an passé, un effort budgétaire a été réalisé par les trois communes de la zone afin de renforcer les effectifs de police des services d’accueil de 27 membres et du service d’intervention de 10 membres, ce qui a, notamment, permis de réduire les délais d’intervention.
Le nombre de gardiens de la paix du service communal de la prévention a lui aussi été porté à 15 personnes, assurant ainsi une présence renforcée dans les rues. Les horaires de présence ont été élargis.
Les transports en commun, ainsi que les lieux de rassemblement des jeunes, font l’objet de surveillances particulières.

Lutte contre les vols

Une prime de techno-prévention d’un montant maximum de 200 € a été instaurée. Elle est octroyée aux personnes qui sécurisent leur habitation par la mise en place de moyens techniques (vitres anti-effraction, portes blindées, etc). Les demandeurs peuvent bénéficier de l’avis d’un spécialiste en techno-prévention qui les conseillera au mieux sur les aménagements à faire. Cette prime rencontre un vif succès, plusieurs centaines ont été accordées depuis sa création en 2009.

Des campagnes ciblées sont menées de manière saisonnière par les services de police. Durant les mois d’été, l’opération « Laguna » organisée par la zone de police Montgomery offre aux citoyens la possibilité de faire surveiller leurs habitations par des patrouilles préventives pendant leur absence.

A la période des fêtes de fin d’année et durant la première semaine des soldes, l’opération « Rose de Noël » voit la présence renforcée et la vigilance accrue des gardiens de la paix dans les zones commerciales (Georges Henri, shopping, quartier Saint-Lambert), afin de limiter, en ces moments de grande affluence, les arrachages de sacs et les vols dans les magasins.

Afin de lutter contre les vols de vélo, chaque année quatre opérations gratuite de gravure des vélos sont organisée. Une technique simple, rapide, qui consiste à faire graver le numéro de registre national du propriétaire sur la cadre du vélo et décourage les voleurs potentiels, car les vélos gravés sont facilement identifiables.

Sécurité routière

Dans une commune comme Woluwe-Saint-Lambert, qui compte de nombreux grands axes régionaux et où existe une forte densité d’établissements scolaires, veiller à la sécurité routière est un enjeu majeur.

  • Sécurité aux abords des écoles
    Des « zones 30 » ont été installées aux abords de la plupart des établissements scolaires. Elles sont signalées par des panneaux lumineux clignotants fonctionnant à l’énergie solaire.

Chaque jour, aux heures d’arrivée et de départ des enfants, la sécurité est renforcée aux abords des établissements scolaires par la brigade cycliste de la police et les agents habilités du service communal de la prévention. Ils ont suivi une formation spécifique qui leur permet de canaliser le flux des élèves et de sécuriser les traversées de rues.

Durant le mois de septembre l’opération « Cartable » met en avant la sécurité aux abords des écoles
par une action spécifique tant à l’attention des enfants que des parents.
L’objectif est d’installer de bonnes habitudes en matière de sécurité. Sensibiliser les enfants à la sécurité routière et à la prudence. Rappeler aux parents et aux automobilistes les principes de vigilance à adopter aux abords des écoles et les règles de stationnement à respecter pour assurer la sécurité des usagers faibles.

  • Limiter la vitesse

    Les autorités sont toujours à l’écoute des citoyens notamment en matière de sécurité routière, dans tous les quartiers, le service de la mobilité étudie les moyens de réduire la vitesse et d’améliorer la sécurité des usagers faibles par l’installation d’aménagements tels les coussins berlinois, les trottoirs traversants ou les chicanes, …

Un dialogue a été établi avec la Région afin d’améliorer la sécurité sur les grands axes qui traversent notre territoire
Des actions communales ciblées sont été menées sur ces grands axes, comme les avenues Paul Hymans ou de Broqueville, pour attirer l’attention des automobiliste sur les dangers de la vitesse excessive et rappeler aux usagers faibles les règles de prudence à respecter lors de la traversée de ces artères.

Chaque année, depuis 2008, la commune organise une semaine de la sécurité routière, baptisée « Toi et moi en sécurité à Woluwe-Saint-Lambert ». Celle-ci comporte deux axes. D’une part, des opérations visant à sensibiliser les usagers sont menées en divers points de la commune. Elles portent sur des thématiques telles que le stationnement sauvage, le port de la ceinture, la protection des enfants en voiture ou les droits et devoirs des cyclistes.
Et d’autre part, une sensibilisation des élèves de 5ème année primaire à la sécurité routière est effectuée.
Une formation au code de la route et à la sécurité routière est donnée en classe par la police ou les enseignants. Les enfants ont ensuite la possibilité de mettre leurs connaissances en pratique en circulant à vélo sur une grande piste de circulation. L’occasion de découvrir, de manière tout à fait sécurisée, toutes les subtilités des déplacements à vélo.

La prévention se fait en collaboration avec les jeunes

Dans le cadre de la politique communale de prévention, un dialogue constructif a été établi avec les jeunes. Un programme de rénovation de différents locaux destinés aux activités pour jeunes a été mené. La maison « Wolu Jeunes », avenue Prekelinden, a fait l’objet d’un réaménagement total en vue d’offrir un cadre plus accueillant et fonctionnel aux activités pour adolescents qui y sont organisées. La salle « Galaxie » d’Andromède, mise à la disposition de l’Antenne de quartier, a été partiellement rénovée. L’Antenne Jeunesse d’Hof-ten-Berg, bénéficie désormais d’un nouveau pavillon.

Depuis 2008, des contacts personnels et réguliers sont établis par les autorités avec la jeunesse dans les quartiers. Baptisées « Rencontres de la jeunesse », ces visites sur le terrain ont pour objectif d’impliquer les adolescents et jeunes adultes qui le souhaitent dans la gestion de leur quartier. Ces rendez-vous ponctuels, organisés dans un esprit constructif et convivial, permettent de parler de choses concrètes, de définir des priorités d’action, et d’envisager les moyens à mettre en œuvre pour concrétiser ces projets. Des « Forums de la jeunesse » sur des thèmes spécifiques ont également vu le jour. Ils ont abouti à des réalisations concrètes comme l’ouverture d’une permanence « Emploi Jeunes », accessible une fois par semaine. Ou la création d’un lieu de rencontre et d’activités pour femmes et jeunes filles au cœur du quartier Andromède.

Dans le cadre de la politique des grandes villes, une collaboration entre l’Etat fédéral et la commune de Woluwe-Saint-Lambert en matière de politique de sécurité et d’approche de la délinquance juvénile, va permettre, grace à une subvention fédérale, d’engager un médiateur qui sera chargé d’intervenir dans les cas de sanctions administratives pour infractions aux ordonances et réglements communaux.

Partager cet article