Aller au contenu

Le mot du bourgmestre : l’avenir du square Vergote

Boulevard Reyers-square Vergote : la Région prend des engagements

L’axe tunnel Montgomery-boulevard Reyers est une véritable autoroute urbaine. Avec la démolition du viaduc Reyers, la Région s’est engagée dans un projet de réaménagement d’un boulevard en privilégiant la complémentarité des modes de déplacement et la sécurité.

Avec le concours des comités de quartier, les autorités communales plaident, depuis longtemps, auprès de la Région pour un réaménagement de tout l’axe, dans la continuité de ce qui est envisagé pour le boulevard Reyers. Grâce aux démarches entreprises par le collège, le cabinet du ministre bruxellois des travaux publics a ouvert la porte et a accepté que le square Vergote soit, dans son entièreté, inclus dans le périmètre du réaménagement du boulevard Reyers.

Pour preuve de cette volonté de penser globalement le réaménagement de tout l’axe Montgomery-Reyers, nous reproduisons ici des extraits du courrier adressé au ministre Smet par le collège des bourgmestre et échevins.

Nous y formulons différentes hypothèses de réaménagement et nous insistons sur la nécessité de constituer un groupe de travail réunissant autorités communale et régionale et représentants des comités de quartier. Evidemment, conformément à notre tradition de démocratie participative, en application du code communal de la participation, nous serons soucieux de consulter régulièrement toute la population concernée en présentant les différents projets que la Région pourrait nous proposer.

Extrait de lettre du 26 juillet au ministre Smet :

…« Nous souhaitons réaffirmer notre position quant à la réalisation d’aménagements en vue de la sécurisation du boulevard Brand Whitlock entre l’avenue Georges Henri et le square Vergote.

Deux préoccupations guident notre réflexion.

D’une part, limiter la vitesse sur cet axe, singulièrement pour les véhicules venant du tunnel Georges Henri.

Ensuite, permettre la traversée sécurisée des usagers faibles. Nous vous rappelons également le projet des comités de quartier, soutenus par les autorités communales, de créer une passerelle permettant aux cyclistes et aux piétons de rejoindre en toute sécurité les deux rives du boulevard Brand Whitlock.

Dans le cadre de l’étude préalable aux travaux du square Vergote et du boulevard Reyers, que vos services réaliseront, nous souhaitons que soit étudiée l’option de créer un aménagement routier comparable à celui qui a été mis en place sur le boulevard du Souverain, au niveau de l’école néerlandophone (proximité Val Duchesse), ou comme celui du square Léopold, avenue de Tervuren, avec feux de signalisation.

Il conviendra en outre d’étudier les impacts sur la mobilité et la concentration des véhicules dans les quartiers adjacents dans l’hypothèse où la traversée du boulevard serait autorisée pour les véhicules au niveau du square Vergote.

Par souci de cohérence en matière d’aménagement et pour permettre une jonction adéquate entre les différentes voiries, il nous apparait primordial de procéder à des aménagements sur le boulevard Brand Whitlock, singulièrement entre l’avenue Georges Henri et le square Vergote.

A cette fin, nous souhaitons que les différentes voies de circulation du boulevard soient rationnalisées et sécurisées à l’approche dudit square en provenance de Montgomery. Notre réflexion est guidée par la sécurisation de la voie latérale, permettant d’éviter que de nombreux véhicules percolent dans les avenues Lambeau et Marie José (zones 30), ainsi que par la volonté de sécuriser les carrefours avec les rues adjacentes où nous avons dû déplorer, au cours des dernières années, des accidents graves.

Cette rationalisation verrait deux bandes centrales en direction de Meiser, et une bande latérale strictement séparée des bandes centrales. Dans l’hypothèse où un feu de signalisation serait installé au niveau du Square Vergote, un réservoir à voitures pourrait être mis en place, permettant aux usagers de rejoindre en sécurité les avenues Lartigue et Hoover.

De plus, une sécurisation de la zone d’échange entre la voie latérale et les voies centrales du boulevard en provenance de Meiser et en direction de Montgomery devra également être envisagée.

Nous réitérons notre souhait qu’un groupe de travail soit constitué sur cette thématique auquel nous participerons activement. »

L’ensemble des membres du Collège, en particulier Philippe Jaquemyns, échevin des travaux publics et moi-même, restent particulièrement attentifs, afin que la plus large partie possible du boulevard Brand Whitlock soit pris en compte, dans le cadre du réaménagement du boulevard Reyers.

Olivier Maingain
Votre bourgmestre

Partager cet article